topblog Ivoire blogs

mercredi, 13 avril 2011

koné Malachie: LE NOUVEAU FAUX PROPHÈTE DES LAGUNES ???

L’heure du BilanMalachie.png

En 2009, Mr Koné Malachie émet une prophétie sur le déroulement de la crise en Côte d’Ivoire. Mr Koné fait comprendre a qui voudrait l’entendre ceci : « J’avais prophétisé un certain nombre de choses concernant la fin de la crise en Côte d’ivoire. J’avais parlé de 7 étapes précises dont 2 sont en voie de finition J’avais dit depuis 2005 à Bassam et réitéré en 2009 à la radio Fraternité Divo ». Cette prophétie de 2005, diffusée au large public en 2009 devient un fer de lance pour plusieurs chrétiens en Côte d’Ivoire, pour de nombreux pasteurs et aurait même été le socle des convictions spirituelles du couple Simone et Laurent Gbagbo. Laquelle conviction aurait amené le dit couple a résister envers et contre tous avec tous les résultats que nous constatons actuellement. Perte en vies humaines, dégâts matériels importants, pourrissement climat social, économique… Une ville d’Abidjan méconnaissable, un pays entier dans lequel règne psychose et insécurité. Quel bilan faire de cette prophétie et quelles leçons en tirer pour l’avenir du peuple ivoirien si meurtri ?

De la véracité de la prophétie !?

Il est certes vrai que la Bible fait mention de la prophétie comme moyen de Dieu pour avertir, orienter et encourager son peuple. Dans le christianisme, la prophétie est présente comme étant un don de Dieu mais qui doit s’exercer selon l’analogie de foi (foi chrétienne objective bien entendue c'est-à-dire en accord avec l’ensemble des écrits de la Bible) (Rom 12:6, 1 Cor 12 :10). Partant, aucune prophétie dans le cadre chrétien ne devra être contraire à aucune partie des écritures de la Bible. De ce fait aucune prophétie ne devra fait l’objet d’une interprétation particulière (une interprétation singulière qui de plus ne serait pas en complète harmonie avec l’ensemble de la révélation biblique). La prophétie n’est pas un signe pour les nations (les non croyants) mais plutôt pour les croyants (1 Cor 14 :22).

Hormis ces quelques caractéristiques de la prophétie biblique, devoir nous est imposé de nous prononcer sur la prophétie de Mr Koné qui a fait plus de mal que de bien non pas seulement à la communauté chrétienne mais à la nation ivoirienne toute entière.
La grande difficulté à laquelle le chrétien est confronté, c’est qu’en dehors du discernement qui est une action tout à fait subjective, il ne dispose pas de moyens absolus, objectifs lui permettant de disqualifier une prophétie ou un prophète avant terme. En effet, c’est seulement par l'accomplissement de ce que le prophète prophétise qu'il sera reconnu comme véritablement envoyé par l'Éternel (Jer. 28:9). En d’autres termes, pour une prophétie donnée, ce n’est qu’à la fin du temps prévu par cette prophétie que l’on peut disposer de données objectives pour accepter la prophétie ou la qualifier de fausse.

Vu ce qui précède et à la lecture de l’actualité socio-politique de notre pays, et vues les déclarations de Mr Koné, n’est-il pas temps de dire si oui ou non Mr Koné a berné la conscience populaire ivoirienne notamment la communauté chrétienne et spécifiquemet le couple Simonne et Laurent Gbabgo ? Mr Koné serait-il en passe d’être le nouveau héros ou le nouveau faux prophète de l’Eburnie ?

A demain par la grâce de Dieu.

Mr Rondy
- Maître en Théologie, option Exégèse Ancien Testament
- Doctorant en Leadership Transformationnel
E-mail : rondy6@gmail.com

Les commentaires sont fermés.